Logo Polymeca - Retour accueil   Afficher la carte avec les écoles du réseau Polymeca (Pop up)
le réseauAdmission à PolymécaContacts des écolesTéléchargement des plaquettes des écoles

 

 

 

 





 

Secteurs d'activités des ingénieurs du réseau POLYMECA

Nos jeunes ingénieurs trouvent principalement des débouchés dans les secteurs des transports : automobile, aéronautique et spatial, machines et équipements,... mais la polyvalence de la formation leur permet de trouver dans de très nombreux secteurs d'activités : l'informatique, l'ingénierie et le conseil, l'energie et la distribution, l'électronique et les télécommunications, le bio-médical et l'instrumentation mais également dans l'enseignement et la recherche.

 

 


   Valenciennes  

 

Mécanique-Energétique
Cette filière a pour principal objectif de former des ingénieurs généralistes dont les connaissances de base sont étoffées en mécanique, mécanique des fluides et énergétique. Leur terrain d'expertise se situe particulièrement dans le domaine des études, de la recherche et du développement.
Conception Intégrée en Mécanique permettant d'aborder plus précisément la CFAO, l'analyse des structures et la simulation de transformation et du comportement des matériaux.
Mécanique des Fluides et Energétique permettant l'analyse des écoulements et des mécanismes de transfert, ainsi que l'analyse de l'utilisation et de la conversion d'énergie.

• Mécatronique
L'objectif principal de cette filière est de dispenser aux étudiants les connaissances nécessaires à la prise en compte de l'ensemble des savoirs et techniques à mettre en oeuvre dans la conception d'un système mécanique complexe ou d'un système électronique "embarqué". Le profil de l'élève ayant suivi cette filière sera principalement axé vers l'ingénieur-projet, capable d'appréhender l'ensemble de la complexité liée à la conception des machines et outils modernes.
Les enseignements dispensés couvriront les domaines suivants : Conception et systèmes mécatroniques complexes, Ingénierie simultanée, Electronique de base, Théorie et Traitement du signal, Piezoélectricité, Dynamique des solides articulés, Modélisation des systèmes complexes ...

• Informatique et Management des systèmes
Ce parcours forme des ingénieurs généralistes qui, dans le respect de l'environnement, créent, développent des processus, logiciels et services selon une approche globale et conduisent leur amélioration permanente.
Le parcours Informatique et Management des Systèmes associe à un enseignement scientifique de haut niveau une formation en sciences humaines et en gestion. Les élèves peuvent ensuite étoffer au choix leurs connaissances en Informatique embarquée et automation (axe informatique des systèmes) ou en logistique, maintenance et sureté de fonctionnement (axe management des systèmes).
Les ingénieurs IMS occupent des postes à responsabilités dans tous les secteurs de l'industrie, des technologies de l'information et des services.

 

Haut de page 



  Poitiers  

 

Aérodynamique, énergétique, Thermique
En aérodynamique et mécanique des fluides, les étudiants approfondissent leurs connaissances en 3ème année en suivant des cours spécialisés : aérodynamique externe, aérodynamique interne, aérodynamique numérique et turbulence. L'équipement de l'ENSMA en souffleries subsoniques et supersoniques permet d'illustrer les concepts introduits en cours. Pour l'énergétique et la thermique, on aborde des thèmes tels que la thermodynamique des machines, les transferts thermiques, la combustion puis la détonique. Tous les éléments sont ainsi réunis pour l'étude complète des installations industrielles. Les équipements permettent là aussi de reproduire les phénomènes et des les étudier en grandeur réelle.

• Structures et matériaux avancés
Des sujets très spécifiques sont traités en 3 e année (vibration, plasticité, endommagement, composites…) afin que les étudiants se familiarisent avec les méthodes modernes d'évaluation des contraintes, tant numériques qu'expérimentales, utilisées dans l'industrie.

• Informatique et avionique
L'option génie informatique (méthodes avancées de programmation, conception assistée par ordinateur, informatique temps réel…) forme des ingénieurs spécialistes de l'intégration de ces nouveaux outils dans leur profession.

 

Haut de page 




    Besançon  

 

• Energie et Transports
Objectifs et débouchés

Fournir aux futurs Ingénieurs les connaissances et ouvertures thématiques et méthodologiques, pour analyser, concevoir, modéliser, dimensionner et développer des solutions et systèmes énergétiques, en particulier utilisés dans les transports, mais aussi pour les systèmes nomades et les microsystèmes en prenant en compte les contraintes environnementales.

• Ingénierie de l'innovation
Objectifs et débouchés

Former des élèves ingénieurs à l’accompagnement méthodologique des processus d’innovation dans les entreprises, conduisant à la création de systèmes, produits, activités ou services nouveaux, dans le contexte de la mutualisation entre les entreprises et de l’internationalisation. Développer l’apprentissage des méthodes de l’intelligence économique.

• Matériaux et Surfaces
Objectifs et débouchés

Donner de solides connaissances dans le domaine de la science des matériaux. L'accent sera mis sur la mécanique et la physicochimie des surfaces et des interfaces. Les compétences acquises permettront aux ingénieurs d'être capables de choisir et de mettre en ouvre les matériaux destinés à des applications spécifiques.

• Mécatronique
Objectifs et débouchés

L’objectif de cette option est de former des ingénieurs mécaniciens et automaticiens qui soient à l’interface entre les domaines de la mécanique et de l’électronique. Au terme de leur formation, ces ingénieurs posséderont les compétences nécessaires pour concevoir et développer des systèmes intelligents mécatroniques et micromécatroniques.

• Mécanique, Ingénierie, Environnement
Objectifs et débouchés

Les préoccupations environnementales prennent de plus en plus d’importance dans les démarches associées à la conception, la production, la commercialisation et au cycle de vie des composants et systèmes, en particulier mécaniques. De plus, il est désormais possible de concevoir, modéliser, fabriquer et tester virtuellement des composants et systèmes, de les assembler, pour produire des appareils ou équipements (capteurs, actionneurs, véhicules automobiles, avions…).

• Mécanique, Matériaux, Procédés
Objectifs et débouchés

Dans le contexte de la globalisation des marchés avec tout ce que cela implique (externalisation, innovation, contraintes environnementales, satisfaction du client), il est de plus en plus nécessaire de posséder de solides connaissances des procédés de fabrication et être capable d’en tenir compte dès la conception afin de pouvoir mener des expertises fiables : choisir les matériaux les mieux adaptés, optimiser la conception, évaluer la sous-traitance, concevoir et optimiser les processus de fabrication et de contrôle.

• Microtechniques et Systèmes embarqués
Objectifs et débouchés

Former des ingénieurs pluridisciplinaires capables de concevoir des microdispositifs intégrant des technologies et fonctionnalités complémentaires sur une base mécanique. Familiers avec les techniques de dépôt et de photolithographie, ils peuvent appréhender la mise en oeuvre industrielle de microtechnologies tant au niveau Bureau d’Etudes et R&D qu'à celui de la Production.

• Ingénierie des systèmes de production
Objectifs et débouchés

Les entreprises évoluent dans un contexte concurrentiel en perpétuelle évolution et, relativement à l'outil de production et à son pilotage, les exigences en termes de flexibilité, de réactivité, d'adaptabilité, de fiabilité/disponibilité ne faiblissent pas. Cette option a pour but de donner aux futurs ingénieurs les capacités à appréhender un système de production dans son environnement, à l'analyser, à en évaluer les performances, et à prendre les décisions en conséquence en vue de sa conception, son pilotage, son exploitation et sa maintenance.

• Microsystèmes et Santé
Objectifs et débouchés

L’association des microsystèmes et de l’ingénierie biomédicale correspond à une approche interdisciplinaire qui a pour objectif la conception et l'application des concepts et méthodes de l'ingénierie, y compris à petite échelle, aux problèmes que l'on rencontre en biologie et en sciences de la santé. Cette option répond à un enjeu sociétal fort qui se traduit par des besoins en ingénieurs de haut niveau pour concevoir et réaliser les outils de diagnostic et d’analyse médicale.

 

Haut de page 



       Paris
Supméca PARIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matériaux, procédés et simulation
Choisir les matériaux répondant à un cahier des charges, en tenant compte de leur mode de fabrication et de l’environnement socio-économique. Aspects technologiques, physiques, numériques des matériaux, de leurs propriétés, de leurs comportements et de leurs procédés de fabrication, intégration dans l’unité de production. .

Débouchés :
Conception, recherche & développement, méthodes, production de produits et de composants. Secteurs : aéronautique, énergie, transports, études et conseil.
Simulation en conception mécanique
Concevoir, simuler et optimiser les composants d’un système multiphysique puis le valider expérimentalement.

• Modélisation de matériaux, de composants et de structure
Modélisation de systèmes incluant des couplages électromécaniques, thermos-mécanique, fluides-structures.
Applications en dynamique des structures, vibroacoustique, fiabilité, robotique…

Débouchés :
Recherche & développement ou études. Secteurs : automobile, aéronautique, ferroviaire, espace, énergie...

• Mécatronique, systèmes complexes
Concevoir des systèmes mécatroniques complexes. Par la mise en commun des compétences des écoles de l’Institut Polytechnique Grand Paris, les domaines de compétence visés touchent l’ingénierie des systèmes mécatroniques, l’informatique industrielle (systèmes temps réel, réseaux), l’électronique (commande, puissance, CEM), la mécanique (dynamique, matériaux, structures).

Débouchés :
Recherche & développement ou études pour des missions nécessitant des compétences en mécanique, technologies de l’information et commande des systèmes.

Modélisation en ingénierie mécanique
Préparer et organiser une équipe pour créer et mettre à la disposition de différents acteurs, la maquette numérique de pièces et/ou de produits sur la durée de leur cycle de vie. Maîtrise des principes et des outils de modélisation géométrique des produits ; apprentissage des méthodes de paramétrage fonctionnel, de structuration des maquettes numériques, de conception modulaire et de travail collaboratif ; entraînement à la conduite d’un projet de conception collaborative en ingénierie numérique.

Débouchés :
Chef de projet en conception de produits, responsable d’équipe de conception, directeur de service CAO.

Systèmes de production et logistique
Concevoir, organiser, piloter et optimiser un système de production et sa logistique. À travers des études de cas, mises en situation, jeux d’entreprise, sont abordés les principaux concepts, méthodes, outils et techniques de la chaîne logistique : recherche opérationnelle, optimisation, planification, systèmes d’information (en particulier SAP), achats stratégiques, lean manufacturing et lean development, qualité, 6 Sigma, gestion de projets avancés.

Débouchés :
Les ingénieurs issus de ce parcours pourront prendre des responsabilités dans l’entreprise en respectant les principes de durabilité et en mettant leurs compétences au service de la performance, de la qualité et de la sécurité. Leur expertise s’exerce sur les installations, les produits, les relations et informations mises en jeu, l’organisation et l’environnement de l’entreprise.

 

 

 


Haut de page 



       Limoges  

 

Dominante Matériaux et Procédés
Contenu : Procédés : mécanismes fondamentaux de la mise en forme avec au choix : interface et frittage, phénomènes de transport dans les fluides, compléments sur les procédés ; simulation des procédés ; matériaux : non stoechiométrie et thermodynamique des défauts avec au choix : matériaux ferroélectriques, céramiques thermomécaniques, réactivité de solides, propriétés thermiques et optiques des solides, états hors équilibre.

Dominante Ingénierie et Procédés
Contenu : Approche sur la gestion budgétaire ; valorisation du projet dans l’entreprise ;gestion de production ; fiabilité, maintenance, sûreté de fonctionnement ; la qualité dans l’ingénierie ; projet ingénierie d’une unité de production ; montage d’un projet de création ; modélisation des systèmes avec au choix : étude de cas machine automatique, technique de commande et de régulation, ingénierie logicielle.

Dominante Matériaux pour le nucléaire
Les céramiques sont des matériaux largement utilisés dans l’industrie du nucléaire, qu’il s’agisse des combustibles, des matériaux de structure ou encore de stockage des déchets. Nos étudiants auront ainsi la possibilité en 3e année de suivre le parcours Matériaux pour le Nucléaire.

 


Haut de page 



    Brest  

 

• Architecture Navale et Ingénierie Offshore
Objectifs :
Former des ingénieurs capables de concevoir des systèmes mécaniques complexes à destination des domaines naval et offshore.
Compétences développées : Boucle de conception d’un navire, stabilité, structure, réglementations, manœuvrabilité et propulsion, tenue à la mer ; différents types de plate-forme offshore, équipements, contraintes et outils de conception, stockage et déchargement.
Débouchés :
Bureaux d’études, sociétés de service et d’ingénierie pour la construction navale et offshore, grands constructeurs donneurs d’ordre, bureaux de certification et d’expertise, centres de recherche et développement de l’industrie et de la DGA.

• Architecture Véhicule et Modélisation
Objectifs :
Former des ingénieurs capables de concevoir des systèmes mécaniques complexes dans le domaine des véhicules terrestres.
Compétences développées : Architecture mécanique des véhicules et leur design, méthodes de développement et outils de gestion de projets associés, dimensionnement des structures industrielles, principaux organes et comportement d'un véhicule automobile.
Débouchés :
Constructeurs, équipementiers, bureaux d'études, centres d'essais, laboratoires de recherche et développement des secteurs automobile, véhicules terrestres et DGA.

Hydrographie et Océanographie
Objectifs :
Former des ingénieurs hydrographes/océanographes, futurs chefs de missions hydrographiques ou ingénieurs de recherche et développement en océanographie.
Compétences développées : Instrumentation, levés hydrographiques, traitement des données ; certification OHI catégorie A en hydrographie ; double compétence dans le domaine de l'océanographie physique et de la géophysique marine...
Débouchés :
Exploitation pétrolière, aménagement côtier, parc éolien offshore, dragage, sismique, recherche...

Systèmes, Perception, Information, Décision
Objectifs :
Former des ingénieurs capables de maîtriser la conception de systèmes complexes (du smartphone à la fusée, en passant par les drônes), modéliser et concevoir leurs logiciels, exploiter les informations fournies par leurs capteurs (caméra, accéléromètre, radar...) ou encore d'optimiser leurs réseaux de communication.
Compétences développées : Perception et systèmes d'observation, télécommunication et sécurité, systèmes logiciels et sécurité, robotique.
Débouchés :
Électronique, télécommunications, aéronautique, spatial, transports maritimes et terrestres, défense civile et militaire.

• Ingénierie des Matériaux Energétiques
Objectifs :
Former des ingénieurs mécaniciens capables de mettre en œuvre leurs compétences dans le domaine de la pyrotechnie.
Compétences développées : Phénomènes de combustion, d'onde de choc et de détonation, appliqués aux concepts de propulsion, de systèmes d'armes, de vulnérabilité, de réglementation et de sécurité pyrotechniques.
Débouchés :
DGA, industries de l'armement, de l'aérospatial, les pyromécanismes, la prévention des risques industriels.

Ingénierie et Gestion des Organisations
Objectifs :
Former des ingénieurs capables d'allier les exigences techniques et les responsabilités managériales au sein d'organisations industrielles complexes dans les secteurs public et privé.
Compétences développées : Modélisation des organisations, conception des bases de données, ingénierie système, systèmes d'aide à la décision, gestion des risques, gestion financière, achats publics et privés, assurance qualité, gestion des ressources humaines et management.
Débouchés :
Ingénieur intégré dans des équipes de grands projets industriels, manager de projets industriels, ingénieur d'affaires.

 


Haut de page 



       Bordeaux  

 

Electronique
- Circuits et Systèmes Intégrés : cette option permet une spécialisation avancée en R&D des technologies et méthodes de conception des circuits et systèmes électroniques intégrés. La formation scientifique et technique est déclinée selon trois domaines d’application (gestion d’énergie, systèmes communicants, et technologies pour la santé), secteurs porteurs de l'industrie et la recherche électronique.

- Systèmes de Radio et Télécommunications : cette option se positionne comme une formation sur les systèmes de communication avec un traitement au niveau du système (Transmission du signal, Gestion du spectre), sur l'ensemble des circuits de l’antenne jusqu'à la bande de base (Circuits Analogique – Radiofréquence – Numérique) et sur les technologies dans leur dimension matérielle (Micro et Nano-électronique) et logicielle (Réseaux).

- Traitement du Signal et de l’Image : à partir d'une double compétence en signal au sens large, incluant l’image et la vidéo, et en architecture de systèmes numériques, l‘option TSI initie à la conception de systèmes matériels et logiciels dans des domaines aussi variés que l'aéronautique, la sécurité, la production ou les technologies de l'information.

- Automatique et Mécatronique, Automobile, Aéronautique et Spatial : spécialisation visant à modéliser, à analyser, à concevoir, à spécifier et à mettre en œuvre des solutions techniques pour améliorer les performances de systèmes mécatroniques, à l’aide d’outils et de méthodes de l‘automatique avancée. Les secteurs industriels ciblés sont la robotique, les transports terrestres, l‘aéronautique et l‘aérospatial.

- Systèmes Embarqués : l'option SE propose de former à l'intégration de systèmes complexes communicants alliant à la fois matériel et logiciel embarqués. Pour ce faire, les thèmes suivants sont abordés : les architectures matérielles et la conception conjointe, les architectures logicielles et les systèmes d'exploitation et les réseaux et la sécurité des systèmes.

Informatique
- Génie logiciel: maîtriser les concepts, les technologies et les méthodologies de développements logiciels et la gestion de grandes masses de données (Big-data).

- Parallélisme, Régulation et Calcul Distribué : maîtriser la technologie des calculateurs modernes multicores, la simulation numérique et le fonctionnement des plateformes de calcul et de stockage de données.

- Réseaux et Systèmes Répartis : administration de serveurs et de réseaux, programmation des systèmes embarqués jusqu’aux serveurs du cloud, Hacking et reverse engineering.

- Robotique : appréhender et concevoir un système complet d’une cellule robotisée conçue pour réaliser des tâches complexes, en interaction ou non avec les hommes et dans un environnement évolutif.

- European Studies in Software Verification (en anglais): développement de systèmes critiques et conception de logiciels sûrs à travers les méthodes de modélisation, vérification, algorithmique, logique, théorie des jeux.

Télécommunications
- Ingénierie des Systèmes Numériques de Communication: maîtriser les concepts, les technologies et les méthodologies pour le développement d’algorithmes de traitement du signal, des images et de la vidéo. Ces approches sont exploitées dans le cadre des systèmes de communications numériques sans-fil (UMTS, WiMax, LTE), des systèmes RADAR et de navigation (GPS, inertielle) et des problématiques biomédicales.

- Génie Logiciel pour les Réseaux et des Télécommunications: maîtriser les concepts, les technologies et les méthodologies de développement d'applications communicantes. Par "applications communicantes", on entend des applications qui s’exécutent sur un des périphériques fixes (ordinateur de bureau, serveur) ou embarqués (téléphone mobile, capteur, etc.) et qui communiquent entre elles via des mécanismes réseaux (Lan, Wan, Bluetooth, etc.). Application notamment à la domotique, l’aide à la personne.

- Réseaux et Systèmes embarqués Communicants: maîtriser les concepts et les nouvelles technologies relatifs aux systèmes embarqués communicants et à la problématique de la sécurité, d’un point de vue aussi bien matériel que logiciel.

Mathématique et Mécanique
- Fluides et Energétique: maîtriser les modèles et outils numériques pour la Mécanique des Fluides et la thermique - Modélisation d’écoulements compressibles et incompressibles, Turbulence, Fluides complexes, Méthodes particulaires.

- Matériaux et Structures: maîtriser les modèles et outils numériques pour le Calcul de Structure – Fatigue & Rupture, Elasto-plasticité & Endommagement, Dynamique rapide

- Calcul Haute Performance pour la Mécanique: maîtriser les modèles et outils numériques pour le calcul scientifique en mécanique – Schémas d’ordre très élevés, Algorithmique et calcul parallèle, Techniques de maillage, Problèmes inverses.

 


Haut de page 



       Toulon  

 

Génie maritime
Objectif : former des ingénieurs disposant d’une solide culture scientifique sur le milieu marin et de bonnes connaissances des méthodes et technologies qui y sont employées. Ce parcours développe les compétences qui permettent de participer à la conception, la modélisation, au développement et à l’exploitation de systèmes complexes en milieu marin, sous-marin et côtier.
Trois domaines de compétences sont particulièrement développés :
   - océanographie physique et instrumentation,
   - génie océanique et côtier,
   - technologies marines et sous-marines.
Débouchés : offshore pétrolier et parapétrolier, construction en mer et génie portuaire, énergies marines renouvelables, protection du littoral et des structures à terre, robotique sous-marine, recherche et instrumentation en océanographie physique.

Innovation mécanique pour des systèmes durables
Objectif : former des experts en mécanique, innovants et responsables. Les compétences développées visent à créer et produire des systèmes mécaniques innovants compatibles avec un développement durable.
Ce parcours dispense des connaissances dans les domaines :
   - Méthodes et outils de développement de produits mécaniques, conception collaborative,
     ingénierie distribuée, ingénierie des systèmes complexes…
   - Méthodologies d’innovation avancée,
   - Systèmes de management des organisations (QHSE, RSE, DD),
   - Outils et méthodes d’éco-conception de systèmes durables, éco-innovation, analyse de cycle de vie…
   - Organisation et gestion des systèmes de production, prototypage rapide.
Débouchés : aéronautique, automobile, industrie pétrolière, énergie, environnement.

Ingénierie et sciences des données, information, systèmes
Objectif : Former des ingénieurs dans le domaine des sciences et technologies de l’information et de la communication appliquées au domaine marin, ouvrant l’accès à des postes d’ingénieur d’étude, R&D, conseil, audit, modélisation, développement informatique et logiciel. Ils sauront concevoir les systèmes d’information de demain et participer à l’innovation numérique. Ils seront compétents en :
   - signal et images, analyse de données variées (Big Data),
   - informatique, méthodes numériques,
   - communications, réseaux, systèmes embarqués,
   - gestion de projets.
Débouchés : défense & sécurité, surveillance et exploration de l’environnement, informatique & services, énergie, transport & espace, communications navales et satellitaires, systèmes embarqués, réseaux, analyse de données biologiques.

Matériaux, Durabilité et Environnement
Objectif : former des ingénieurs de pointe en recherche et développement, matériaux, conception, innovation, modélisation, bureau d’étude, production et exploitation, contrôle, qualité, essais, sécurité, hygiène, santé et environnement, management et ingénierie des affaires.
Le parcours développe les compétences qui permettent :
   - l’élaboration et la caractérisation des matériaux,
   - l’optimisation des durées de vie et la maîtrise des durabilités,
   - le contrôle des produits et structures, l’expertise et la gestion des analyses d’avarie,
   - la prise en compte des problèmes d’éco-conception et d’impact sur l’environnement,
   - la maîtrise des outils de conception (CAO) et de modélisation (numérique).

Débouchés :
Industrie du transport, offshore pétrolier, bureau d’études, société de conseil, défense, énergie, équipements.

Modélisation et calculs fluides et structures (MOCA)
Objectif : développer des compétences croisées en mécanique, mathématiques appliquées et méthodes numériques, nécessitant la mise en œuvre de calculs haute performance. Il permet de développer et d’utiliser des outils à la pointe de la simulation et de l’ingénierie en calcul des structures, des écoulements fluides et de leurs interactions par la maîtrise :
   - des outils de mathématique appliquée nécessaires à la simulation numérique,
   - de l’élaboration et la mise en œuvre de modèles en mécanique des fluides, des solides ou de leurs
     
interactions.
   - de l’utilisation et du développement de codes de calculs.
Débouchés : industrie aéronautique, spatiale, automobile, ferroviaire et navale, industrie pétrolière, énergie, environnement.

Systèmes mécatroniques et robotiques
Objectif : former des ingénieurs maîtrisant la conception, le développement ou l’exploitation de systèmes électromécaniques complexes :
   - maîtrise des logiciels de conception et de fabrication de systèmes mécatroniques jusqu’au prototypage
     rapide,
   - maîtrise des outils de l’instrumentation et de l’aéronautique au service de la robotique et du pilotage de
    systèmes actifs,
   - connaissances en mécanique, électronique et informatique,
   - connaissance des méthodes de l’ingénierie concourante et du travail collaboratif,
   - approche système des systèmes complexes.
Débouchés : industrie du transport (aéronautique, automobile), de l’environnement et de l’énergie renouvelable, ingénierie marine (robotique marine et sous-marine, …).

 


Haut de page